Aide aux victimes

La CDAS coordonne et encourage l'application uniforme de la loi sur l'aide aux victimes d'infractions (LAVI), de même que la collaboration entre la Confédération et les cantons dans le domaine de l'aide aux victimes. Dans ce but, elle préside la Conférence suisse des offices de liaison de la loi fédérale sur l'aide aux victimes d'infractions (CSOL-LAVI).

Dans le domaine de l'aide aux victimes, les objectifs principaux de la CDAS consistent à encourager une application efficace et uniforme de la loi fédérale sur l'aide aux victimes d'infractions (LAVI) dans les cantons et à renforcer la collaboration entre les cantons, de même qu'entre la Confédération et les cantons. Elle dirige à cette fin la Conférence suisse des offices de liaison de la loi fédérale sur l'aide aux victimes d'infractions (CSOL-LAVI), une commission spécialisée permanente de la CDAS. Celle-ci assure l'échange d'informations et d'expériences entre les instances d'indemnisation cantonales, les services d'aide aux victimes, l'Office fédéral de la justice et la Conférence des directrices et directeurs des départements cantonaux de justice et police (CCDJP). En cas de besoin, la CSOL-LAVI élabore des prises de position, des consultations, des recommandations ou des directives. Elle collabore avec l'Office fédéral de la statistique dans le domaine de la statistique de l'aide aux victimes. Depuis 2014, la CSOL-LAVI est membre associé de victim support europe.

En raison de la révision de la loi sur l'aide aux victimes, qui entrait en vigueur le 1er janvier 2009, la CSOL-LAVI a remanié ses Recommandations relatives à l'application de la LAVI. Celles-ci se veulent un instrument de travail pratique destiné aux services et personnes concernés par la LAVI. La CDAS vous propose des informations sur le thème de l'aide aux victimes sur le site Internet www.aide-aux-victimes.ch.

Dans le domaine de l'aide aux victimes, la CDAS a mis l'accent ces dernières années sur le thème de la traite des êtres humains. Elle siège au sein du Service de coordination contre la traite d'êtres humains et le trafic de migrants (SCOTT) de l'Office fédéral de la police. Lors de l'assemblée générale 2007, elle a en outre adopté un Rapport sur le thème de la traite des êtres humains et s'est prononcée en avril 2008 en faveur de la signature de la Convention du Conseil de l'Europe sur la lutte contre la traite des êtres humains. En février 2012 la CDAS et la CCDJP ont adressé une lettre aux cantons concernant le trafic des mineurs à des fins sexuelles avec la recommandation d'examiner divers points résultant d'une pétition.

En outre, depuis 2010, la CDAS est activement impliquée dans le travail de réflexion sur le sort des victimes de mesures de coercition (MCFA) ou de placements extrafamiliaux avant 1981.

Conjointement avec le Bureau fédéral de l’égalité entre femmes et hommes (BFEG), en 2014 la CDAS a commandé un rapport d’experts concernant la situation des maisons d’accueil pour femmes en Suisse. L’étude vise à fournir une base d’évaluation et d’action notamment sur le nombre de places disponibles (compte tenu de la situation en fonction des régions) et sur le financement des places protégées dans les maisons d’accueil pour femmes.

Contact: Veronika Neruda, responsable du domaine de l'aide aux victimes

Liens :
www.aide-aux-victimes.ch
Office fédéral de la justice, Aide aux victimes d'infractions
Données statistiques relatives à l'aide aux victimes de l’Office fédéral de la statistique (OFS)